Mon parcours professionnel

 

Je suis née dans le centre de la France, d'une famille d'immigrés asiatiques.

A l'issue de mes études d'ingénieur à Toulouse, en 2004, la vie m'a menée en Belgique. J'y ai construit mes 10 premières années professionnelles au sein d'une 'big pharma' où j'ai officié à la qualité. J'ai entre autre, occupé le poste de responsable des formations qualité. Au préalable, j'ai été spécifiquement formée et coachée pour construire et animer des formations pour adultes. C'est sur cette expérience sérieuse et solide que je m'appuie pour préparer et donner mes formations de reiki.

En 2014, je suis alors revenue en France, dans la région de Lyon où j'ai travaillé près de 2 ans dans une entreprise de mécanique qui fournissait l'industrie de la santé.

 

Ces 12 ans, tantôt heureux, tantôt tumultueux, m'ont permis de grandir, de mûrir et petit à petit m'ont poussée à me réaliser. C'est ainsi qu'en 2016 j'ai choisi de suivre une toute autre voie qui me correspondait mieux: celle du Reiki.

Sous l'oeil attentif de mon coach, André

Un peu de théorie...

Et beaucoup de pratique

Le reiki et moi

 

Durant mes années universitaires, je me suis intéressée à différentes méthodes de développement personnel car je ressentais le besoin de me trouver. 

Ensuite, j'ai fait une pause au début de ma carrière professionnelle car tout allait pour le mieux... Jusqu'au jour où j'ai commencé à réaliser que le métier que j'exerçais m'avait permis de construire une vie confortable au niveau matériel ... mais qu'il ne me correspondait plus et que je ne lui trouvais plus de sens.

J'avais vraiment besoin de me trouver et de trouver mon chemin. Les méthodes étudiées auparavant (PNL, analyse transactionnelle, ennéagramme) ne me convenaient pas car je trouvais qu'il fallait beaucoup trop analyser et réfléchir, et donc que les résultats étaient beaucoup trop dépendants de ma subjectivité et de mes capacités d'analyse.

C'est alors que le hasard (comme je disais encore à l'époque) ou plutôt les synchronicités (comme je le conçois maintenant) m'ont menée au reiki. J'ai suivi mon stage de formation au premier degré de reiki en 2011, en Belgique où je vivais à l'époque. Je me souviens y être allée très sceptique car ceci échappait à tout ce que j'avais intégré jusque-là (scientifique cartésienne que j'étais!). Malgré tout, j'étais prête à sortir de mon cadre de référence et à faire le nécessaire, avec beaucoup de rigueur 'juste pour voir si ça marchait'.

Les effets ne se sont pas fait attendre! C'est à ce moment-là que j'ai entrevu les potentialités du reiki. J'ai donc commencé à embrasser une pratique qui par la suite est devenue une philosophie de vie à part entière, qui a trouvé une véritable résonance au plus profond de moi.

Le reiki m'a aidée à résoudre des problèmes émotionnels insoupçonnés, des problèmes physiques et chroniques mais surtout il m'a appris à avoir confiance… en moi, en la vie. Aujourd'hui, j'ai les outils qui me conviennent parfaitement bien pour avancer sereinement, même dans l'adversité.

Il m'a aussi donné une bonne leçon de vie et a tordu le cou à un préjugé bien tenace 'Ce n'est pas scientifiquement prouvé donc ça ne marche pas et même ça n'existe pas'. Finalement à bien y réfléchir, toutes les théories scientifiques connues aujourd'hui ne sont-elles pas nées de l'observation? de phénomènes non expliqués au départ? C'est un peu là où on en est avec le reiki : à l'observation. En sortant le nez de mon guidon, je me rends compte que l'histoire se répète et se répète inlassablement pour les praticiens.  Chacun est amené à vivre des 'autoguérisons' singulières...prenant des formes différentes selon chaque cas... mais suffisamment singulières pour que les questionnements émergent dans notre mental...

Mon parcours de formation:

J'ai commencé mon parcours de reiki en Belgique auprès d’Étienne Saintelet qui exerce depuis  plus de 15 ans (www.reikido.be). J'ai trouvé chez lui une belle personne et un enseignement de qualité. Lorsqu'en 2016 j'ai pris la décision de consacrer une partie de ma vie à l'aide à autrui et à l'enseignement du reiki, c'est tout naturellement que je suis retournée vers Étienne pour effectuer ma maîtrise, mon dernier degré dans le système Usui Tibétain.

J'ai également suivi des formations auprès de Nita Mocanu (www.reikiforum.com), qui est basé dans le pays basque, et qui exerce depuis plus de 20 ans. Nita est un maître d'une renommée internationale qui a fait et qui fait encore énormément pour la communauté des praticiens de reiki quelle que soit leur école.

1er degré de reiki Usui/Tibétain : Nov. 2011

2ème degré de reiki Usui/ Tibétain : Avr. 2012

3ème degré de reiki Usui/ Tibétain : Juil. 2013

Karuna praticien degré 1 et 2 : Mars 2014

Maîtrise Usui/ Tibétain : Oct. 2016

Maîtrise de Reiki Usui Teate et Gendaï Reiki Ho : Avr. 2018

 

Khamline Reiki

Ché KhamLine

Voilà comment je m'appelle en chinois.

J'ai souhaité exercer sous mon nom de jeune fille (Ché, qui veut dire Merci en chinois cantonais) en hommage à mon père décédé, avec qui j'ai fait la paix.

Bien que le prénom KhamLine ne soit pas officialisé, c'est celui que mon père m'a donné, lorsque petite je lui ai demandé « pourquoi je n'ai pas un prénom asiatique comme mes frères et sœurs ? ».

KhamLine veut dire Lotus d'or. Le lotus est très présent dans la culture bouddhiste dans laquelle j'ai baigné pendant mon enfance. C'est un symbole de pureté et d'élévation spirituelle. Par ses racines, le lotus puise ses nutriments dans la vase de l'eau stagnante et boueuse pour donner une fleur aux couleurs éclatantes et à la beauté si singulière.

Je trouve que cette image se prête bien au reiki. En effet, la pratique du reiki nous permet de fleurir en puisant au fond de nous-mêmes... parfois dans nos parties les plus sombres.

Mes projets Reiki... mes rêves

 

D'après Oscar Wilde "la sagesse c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit." Supposons que ce soit vrai... je vous livre ici les miens.

Faire du reiki sur des bébés prématurés et participer à une étude sur les effets du reiki sur ces bébés. Comme dit précédemment, le reiki ne nécessitant aucune manipulation et agissant naturellement pour le plus grand bien de la personne, il serait tout à fait approprié dans ce cadre. Étant scientifique à la base, participer à une telle étude serait pour moi comme un retour aux sources.

​Donner du reiki aux enfants souffrants de trouble de la concentration, de dyslexie, dyscalculie et autres dys en partenariat avec d'autres professionnels (instituteurs, orthophonistes...).

Si vous êtes des professionnels dans ses 2 domaines, peut-être n'êtes-vous pas arrivés sur cette partie de mon site par hasard!

Je vous invite à aller découvrir l'état de l'art dans les différents hôpitaux du monde sur :

www.centerforreikiresearch.org     Choisissez le menu Hospital list

Pour accéder aux programmes et observations des centaines d'hôpitaux, vous devrez créer un compte qui est entièrement gratuit.

Après vos lectures, si vous souhaitez en savoir plus sur ces sujets inédits et innovants, n'hésitez pas à me contacter. Tout rendez-vous se voudra naturellement sans aucune obligation d'engagement de votre part.

Au plaisir d'échanger avec vous!

Site mis à jour le 17/10/2019 par KhamLine Reiki

Hélène CHE en hébergement chez BNPSI SAS au capital de 100 000€ 

RCS Villefranche sur Saône Siret N° 480 126 838 00022